GP d'Italie Michelin essais libres

MICHELIN TALONNE LE FAVORI La première journée d'essais du Grand Prix d'Italie démontre que les pneus Michelin s'avèrent très performants sur l'Autodromo di Monza. Le manufacturier clermontois place non moins de huit voitures dans les dix ...

GP d'Italie Michelin essais libres

MICHELIN TALONNE LE FAVORI

La première journée d'essais du Grand Prix d'Italie démontre que les pneus Michelin s'avèrent très performants sur l'Autodromo di Monza. Le manufacturier clermontois place non moins de huit voitures dans les dix premiers. Seules, comme toujours, les deux premiers chronos du classement lui échappent au profit des Ferrari.

Les météorologues prévoient un week-end beau et chaud sur la région de Milan, mais c'est pourtant sous un temps couvert et frais que s'est déroulée cette première journée d'essais.

Ce sont une nouvelle fois les Ferrari qui ont signé les deux meilleurs temps, Michael Schumacher devant Rubens Barrichello. Et devant un paquet de pilotes "Michelin", emmené par la West McLaren Mercedes de Kimi Räikkönen, à une demi-seconde à peine du meilleur chrono. Ce qui augure bien du reste du week-end: "Je n'étais pas ici pour les essais privés de la semaine dernière," commentait le Finlandais.

"Je n'ai donc pas recherché la performance aujourd'hui, j'ai simplement essayé de me familiariser à nouveau avec le circuit." David Coulthard, son coéquipier, termine la journée en 16e place. Il est sorti de route au tout début de la deuxième moitié de séance. Les mulets n'étant pas autorisés le vendredi, il dut passer le reste des essais en spectateur, du mur des stands.

La bonne surprise de la journée vient de la Jaguar d'Eddie Irvine, quatrième alors que son coéquipier Pedro de la Rosa pointe en huitième place. Après sa sixième place du dernier Grand Prix de Belgique, l'Irlandais semble avoir le vent en poupe.

Au sein du BMW WilliamsF1 Team-Michelin, Juan-Pablo Montoya se classe cinquième, alors que Ralf Schumacher termine la journée en septième place. "C'est une bonne journée," remarque le Colombien. "Je suis satisfait de l'équilibre de la voiture, qui s'est amélioré tout au long des deux séances d'essais. Et les pneus se comportent bien, ce qui s'avère particulièrement important sur ce circuit."

Mika Salo place sa Panasonic Toyota en 6e place, alors qu'Allan McNish ne termine la journée que 18e.

"C'est une nouvelle fois un circuit qui convient bien à notre voiture," confirme le Finlandais. "Le moteur est bien utilisé, et nous montons peu d'appuis, ce qui tourne à notre avantage."

Les deux Mild Seven RenaultF1 se classent elles aussi dans les dix premiers, Jenson Button précédent Giancarlo Fisichella. Les deux KL Minardi Asiatech ferment la marche, Mark Webber précédent Alex Yoong, de retour au volant de la Minardi numéro 22.

La journée vue par Michelin: Pierre Dupasquier (Directeur de la Compétition)

Que pouvez-vous nous dire au sujet de vos deux offres Prime (A) et option (B) - Sont-elles bien centrées?

"Finalement nous avons apporté une version connue et une autre qui a été validée sur ce circuit la semaine dernière. Les deux propositions se comportent bien, elles sont comparables en chrono mais diffèrent en terme de consistance. D'après les premières informations que nous avons, le Prime (A) semble plus approprié et sera probablement plus utilisé que l'Option (B). Ce choix peut naturellement évoluer si les conditions changent demain. "

Aujourd'hui vous placez 8 voitures dans les 10 premières. Est-ce que vous êtes surpris par cette performance?

"Non, il n'y a pas beaucoup de surprise. Je pense que le résultat d'aujourd'hui était plus ou moins attendu, et une fois encore le vendredi n'est pas très révélateur parce que vous ne savez pas si le meilleur temps a été signé avec peu d'essence embarquée ou si les autres équipes avaient des réservoirs pleins."

Est-ce que la piste a évolué entre les deux séances?

"Oui énormément puisque nous avons eu un orage important hier qui a complètement nettoyé la piste. La première demi-heure ce matin était très agressive sur les pneus. Le tracé deviendra de moins en moins sollicitant au fil du week-end puisque les voitures vont déposer de la gomme au sol. "

Quel sont les caractéristiques du circuit de Monza avec lesquels un manufacturier de pneumatiques doit composer ?

"Le tracé est peu agressif donc ne nécessite l'emploi de pneus très durs. Par contre, les vitesses sont très élevées en lignes droites et ceci demande d'avoir une construction pneumatique solide afin d'écarter le risque de bullage."

-michelin-

shares
comments
Italian GP: Honda Friday notes
Previous article

Italian GP: Honda Friday notes

Next article

Italian GP: Minardi Friday notes

Italian GP: Minardi Friday notes
Load comments
Why Norris doesn’t expect Mr Nice Guy praise for much longer Prime

Why Norris doesn’t expect Mr Nice Guy praise for much longer

Earning praise from rivals has been a welcome sign that Lando Norris is becoming established among Formula 1's elite. But the McLaren driver is confident that his team's upward curve can put him in the mix to contend for titles in the future, when he's hoping the compliments will be replaced by being deemed an equal adversary

What Ferrari still needs to improve to return to F1 title contention Prime

What Ferrari still needs to improve to return to F1 title contention

After a disastrous 2020 in which it slumped to sixth in the F1 constructors' standings, Ferrari has rebounded strongly and is on course to finish third - despite regulations that forced it to carryover much of its forgettable SF1000 machine. Yet while it can be pleased with its improvement, there are still steps it must make if 2022 is to yield a return to winning ways

Formula 1
Dec 2, 2021
How F1 teams and personnel react in pressurised situations Prime

How F1 teams and personnel react in pressurised situations

OPINION: The pressure is firmly on Red Bull and Mercedes as Formula 1 2021 embarks on its final double-header. How the respective teams deal with that will be a crucial factor in deciding the outcome of the drivers' and constructors' championships, as Motorsport.com's technical consultant and ex-McLaren F1 engineer Tim Wright explains.

Formula 1
Dec 1, 2021
How getting sacked from Benetton made Mercedes' Allison Prime

How getting sacked from Benetton made Mercedes' Allison

He’s had a hand in world championship-winning Formula 1 cars for Benetton, Renault and Mercedes, and was also a cog in the Schumacher-Ferrari axis. Having recently ‘moved upstairs’ as Mercedes chief technical officer, James Allison tells Stuart Codling about his career path and why being axed by Benetton was one of the best things that ever happened to him.

Formula 1
Nov 28, 2021
The remarkable qualities that propelled Kubica’s F1 comeback Prime

The remarkable qualities that propelled Kubica’s F1 comeback

It’s easy to look at Robert Kubica’s second Formula 1 career and feel a sense of sadness that he didn’t reach the heights for which he seemed destined. But as Ben Anderson discovered, performance and results are almost meaningless in this context – something more fundamental and incredible happened…

Formula 1
Nov 27, 2021
The humbling changes Ricciardo made to deliver for McLaren Prime

The humbling changes Ricciardo made to deliver for McLaren

From being lapped by his own teammate in Monaco to winning at Monza, it’s been a tumultuous first season at McLaren for Daniel Ricciardo. But, as he tells STUART CODLING, there’s more to the story of his turnaround than having a lovely summer holiday during Formula 1's summer break...

Formula 1
Nov 26, 2021
The potential benefits of losing the F1 constructors' title Prime

The potential benefits of losing the F1 constructors' title

As the battle continues to rage over the F1 2021 drivers' championship, teams up and down the grid are turning their attentions to the prize money attributed to each position in the constructors' standings. But F1's sliding scale rules governing wind tunnel and CFD use will soften the blow for those who miss out on the top places

Formula 1
Nov 25, 2021
The invisible enemy that's made Hamilton's title charge tougher Prime

The invisible enemy that's made Hamilton's title charge tougher

After winning his past few Formula 1 titles as a canter, Lewis Hamilton currently trails Max Verstappen by eight points heading into the final double-header of 2021. Although Red Bull has been his biggest on-track challenge, Hamilton feels that he has just as much to grapple with away from the circuit

Formula 1
Nov 24, 2021